Service de désinfection de logement après décès

Qu’il s’agisse d’une mort naturelle, d’un suicide ou d’un meurtre, procéder à une désinfection de logement après un décès est obligatoire. L’objectif est alors de rendre vie au lieu. Et pour vous aider dans cette démarche, faites appel à des spécialistes équipés et expérimentés avec des procédures bien définies.

Faire appel à un professionnel pour la désinfection du logement après un décès

Après un décès, il est primordial de désinfecter le logement ou la chambre à coucher. Si vous étiez proche du défunt, ce nettoyage est alors une épreuve supplémentaire. Et même sans avoir de lien affectif, la vue du sang ou les odeurs peuvent aussi être traumatisantes. Sans oublier les risques sanitaires liés aux germes laissés par le cadavre.

Alors plutôt que de devoir subir une nouvelle épreuve, pourquoi ne pas faire appel à un professionnel de la désinfection de maison après décès. À ce titre, INDPM vous accompagne pour rendre la vie à votre logement et ainsi faire votre deuil plus facilement.

Désinfecter la maison après décès pour lui donner une seconde vie

Après un décès, le cadavre laisse souvent des traces qui peuvent en refroidir plus d’un. D’autant plus si la personne était malade avant de mourir ou que le corps ait été découvert plusieurs jours après la mort.

Dans tous les cas, une désinfection de logement après décès est absolument indispensable si vous souhaitez qu’il soit de nouveau habitable (que ce soit par les proches du défunt ou le futur locataire). À travers un protocole strict pour le nettoyage post mortem, vous permettrez aux nouveaux occupants de vivre dans le logement tout en préservant leur bonne santé, malgré les événements tragiques qui s’y sont déroulés.

Le protocole à suivre pour la désinfection d’appartement après décès

La désinfection de logement après décès obéit à un protocole strict.

Dans un premier temps, les personnes qui nettoient doivent être bien équipées pour éviter d’être contaminées par les éventuels virus et bactéries qui envahissent le logement.

Ensuite, il est important de vider le bien afin d’assainir l’ensemble de la maison (vider les ordures, retirer les meubles, …). C’est seulement à ce moment que le logement peut être nettoyé à l’aide de produits détergents. Dans ce cas, chaque recoin de la maison doit être passé au crible (objets, surfaces, sol, plafonds,…). Après ce premier nettoyage, il s’agit de sécher, désinfecter et désodoriser.

Le respect des normes après homicides, suicide ou mort naturelle

Selon la nature de la mort, les procédures varient. Et cela concerne principalement les homicides. Dans un tel cas, la police doit autoriser la désinfection du logement après décès.

Bien que cela soit nécessaire, cette attente rend la tâche plus ardue : le sang ou les éventuelles substances se détachent du cadavre et s’imprègnent dans le logement. De même que l’odeur se fait plus forte avec le temps.

Recourir à un professionnel est alors la meilleure option. Grâce à l’expertise de INDPM, plus aucune trace de sang ou odeur ne viendra souiller la maison.

Les produits utilisés pour la désinfection d’une chambre après un décès

Pour désinfecter une maison après un décès, INDPM utilise des produits spécifiques tels que bactéricides, fongicides et virucides. Ces derniers répondent aux normes AFAQ ISO 9001 qualité certification AFNOR. Cela permet ainsi d’éliminer tous les débris organiques, qui ne peuvent être supprimés avec des détergents spécifiques.

Ces produits sont utilisés dans toutes les pièces de la maison, et principalement la chambre. Mais également les dépendances comme le garage, la cave ou encore le grenier. L’objectif est de rendre l’ensemble des pièces habitables.

Votre devis avec INDPM

Vous souhaitez désinfecter votre logement après un décès ? Faites appel à INDPM pour un nettoyage post-mortem. Nous vous transmettons un devis gratuit pour redonner une seconde vie à votre maison. Et si vous avez la moindre question avant ou après intervention, notre équipe est présente 24h/24 pour répondre à l’ensemble de vos problématiques.

Qu'il s'agisse d'une mort naturelle, d'un suicide ou d'un crime, tout le monde peut être confronté à la nécessité de nettoyer un logement suite à un décès. Mais comment procéder ? 

 

Le nettoyage d'un logement après décès est une étape difficile et particulièrement sensible, surtout si la personne défunte est un proche. Ainsi, la tâche peut s'avérer très douloureuse, d'autant plus qu'elle n'est ni facile ni agréable à effectuer.

 

En plus du nettoyage et du débarrassage de l'habitation, une désinfection complète de la pièce où la mort est survenue s'impose. Cette opération de désinfection peut même être appliquée, dans certains cas, à l'ensemble de l'appartement ou de la maison. Elle nécessite, en outre, une parfaite connaissance des normes d'hygiène en vigueur, du matériel de pointe, mais aussi des techniques de nettoyage avancées.

 

C'est pourquoi il est préférable de se tourner vers un professionnel du nettoyage post-mortem comme INDPM.

La désinfection d'un appartement après décès requiert une excellente connaissance des normes d’hygiène, mais aussi un protocole de travail bien précis. Généralement, une intervention de ce type s'effectue en plusieurs étapes, à commencer par le tri des documents, objets de valeurs et autres courriers qui se trouvent dans l'habitation. Vient ensuite le débarras complet de l'appartement, afin de le désencombrer en vue du nettoyage.

 

Un nettoyage complet de l'ensemble des pièces peut ainsi être effectué. Une opération de dératisation ou de désinsectisation peut également avoir lieu si nécessaire. Enfin, l'habitation est intégralement désinfectée en utilisant des produits professionnels à haute efficacité. Ainsi, l'appartement est débarrassé de tout agent pathogène, retrouve un air sain et redevient parfaitement habitable.

 

Il faut également souligner que la désinfection d’un appartement après décès nécessite une préparation importante. Pour nettoyer dans les meilleures conditions, le port d'équipements de protection individuelle (EPI) est indispensable, notamment pour se protéger contre les bactéries, virus et autres pathogènes.

La désinfection d'une chambre après décès est particulièrement importante si le défunt est mort dans cette pièce, de surcroît s'il n'a été retrouvé que plusieurs jours après la fin de vie. En effet, les tissus du corps se décomposent rapidement, libérant des sécrétions qui représentent un véritable danger pour la santé. La désinfection permet d'éliminer les bactéries et les autres agents pathogènes qui risquent de contaminer la chambre.

 

Cette opération commence le plus souvent par un nettoyage à sec, qui consiste à vider entièrement la pièce, qu'il s'agisse du mobilier, de la literie ou des autres objets. Un nettoyage humide peut ensuite être effectué, en utilisant des détergents et d'autres produits bactéricides. Le moindre recoin doit être frotté, brossé, rincé et essuyé soigneusement, avec les produits et les méthodes les plus appropriés.

 

Avant de procéder à la désinfection d'une chambre après décès, tous les éléments de la pièce doivent être préalablement séchés. Après application des produits désinfectants, ils sont séchés à nouveau avant d'être désodorisés. La chambre retrouve ainsi des conditions d'hygiène irréprochables.

Désinfecter un appartement ou une chambre après un décès est une tâche très difficile et ingrate pour les proches du défunt. D'où l’intérêt de faire appel à une entreprise de nettoyage après décès comme INDPM. Toujours à votre écoute, nous nous adaptons à chaque situation pour vous apporter les prestations les plus adaptées, tout en intervenant avec discrétion et efficacité. Forts de notre expérience et de notre savoir-faire, nous vous garantissons un logement parfaitement nettoyé et désinfecté, dans le respect des normes d'hygiène les plus strictes.