Quels sont les coûts
d’un nettoyage après décès ?

Contactez-nous en 1 clic 24h /24

La perte d’un être cher est une épreuve douloureuse, d’autant plus qu’elle est accompagnée de nombreuses démarches fastidieuses, comme l’organisation de l’enterrement, le débarras du logement de la personne décédée, mais aussi les différentes formalités administratives.

Certaines de ces tâches peuvent toutefois être confiées à un professionnel afin d’alléger le fardeau des proches du défunt. C’est notamment le cas du nettoyage après décès, une étape indispensable pour remettre en état l’habitation, mais aussi pour prévenir les risques de contamination.

Vous avez besoin des services d’un spécialiste du nettoyage post-mortem et vous souhaitez vous informer sur les coûts d’une telle prestation ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que le nettoyage après décès ?

Quelle que soit la cause du décès, la découverte d’un corps dans un logement est un événement traumatisant. Dans une telle situation, les proches du défunt doivent non seulement faire face à un deuil difficile, mais aussi à la nécessité de nettoyer l’habitation. Une tâche particulièrement éprouvante, surtout en présence de sang ou lorsque le cadavre a été découvert plusieurs jours ou semaines après la mort.

La famille du défunt et, dans certains cas, le propriétaire des lieux, sont malgré tout dans l’obligation de procéder à ce nettoyage, dans l’optique de revendre ou de relouer le logement. Mais il s’agit également de prévenir les différents risques biologiques encourus.

Le sang, en particulier, est porteur de nombreux pathogènes et il est susceptible de se répandre rapidement sur le sol et dans les pièces voisines. De plus, la décomposition d’un corps dégage de nombreuses bactéries qui peuvent engendrer des maladies respiratoires, sans oublier l’inconfort causé par l’odeur.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable de faire appel à un professionnel du nettoyage après décès comme INDPM. Nos agents, spécialement formés aux techniques du nettoyage post-mortem, sauront remettre en état le logement du défunt dans les plus brefs délais, tout en éliminant les toxines et les pathogènes.

Les tarifs d’un nettoyage après décès dans un logement

Une maison possède, dans la plupart des cas, une surface habitable supérieure à celle d’un appartement, ce qui nécessite plus de travail. C’est pourquoi le tarif du nettoyage après décès est susceptible de varier selon le type de logement : 

  • Nettoyage d’une maison
  • Nettoyage d’un appartement

Les tarifs d’un nettoyage après décès dans une dépendance

Lorsque le corps du défunt a été découvert dans une dépendance, il n’est pas nécessaire de procéder à un nettoyage complet de l’habitation :

  • Nettoyage d’une cave
  • Nettoyage d’un grenier
  • Nettoyage d’un garage
  • Nettoyage d’une cabane de jardin
  • Nettoyage d’une terrasse

Les tarifs du nettoyage après décès par type d'intervention

L’intervention de nettoyage après décès peut varier en fonction des circonstances. Ainsi, un homicide engendre bien souvent la présence de sang, qu’il faut faire disparaître au plus vite, tandis qu’une mort naturelle ne nécessite pas les mêmes mesures de nettoyage.

  • Nettoyage après suicide
  • Nettoyage syndrome de Diogène
  • Nettoyage après une mort naturelle
  • Nettoyage suite à un crime

Le coût d’une intervention de désinfection après décès

La désinfection après décès désigne en premier lieu l’enlèvement du sang et des liquides organiques de la personne décédée. Ces derniers contiennent des pathogènes dangereux pour toutes les personnes amenées à débarrasser le logement ou à l’occuper par la suite. En effet, la présence de sang augmente considérablement certains risques biologiques comme la transmission de l’hépatite B, du VIH, de l’hépatite C ou encore du staphylocoque doré. Sans oublier les agents pathogènes transmissibles par le sang (BBP).

C’est pourquoi il est indispensable de procéder à un assainissement des biorisques. Une telle désinfection exige toutefois une formation, du matériel et une qualification adéquats. Avec ses techniques poussées de désinfection après décès, INDPM garantit une sécurité totale et une entière protection de la santé des proches du défunt, des autres occupants, mais aussi de ses agents. Respectant toutes les normes de qualité, nos processus de nettoyage et d’assainissement impliquent la protection de nos équipes par toutes les précautions nécessaires, et notamment le port d’équipements de protection individuelle (EPI) adaptés.

La désinfection, qui a lieu en même temps que le nettoyage après décès, est principalement utilisée en cas de nettoyage extrême, qu’il s’agisse de la découverte d’un corps après un crime ou après un suicide. Par ailleurs, la désinfection après décès est primordiale dans le cas d’un logement très insalubre (suite à un syndrome de Diogène, par exemple). Son tarif peut donc varier en fonction du contexte et du type d’intervention.

Peut-on vider une maison après un décès ?

Après sa mort, chaque défunt laisse nécessairement derrière lui un certain nombre d’effets personnels. Pour les proches, il est important de trier ces affaires et d’en faire l’inventaire. Les documents juridiques, en particulier, doivent être rigoureusement vérifiés, qu’il s’agisse d’un testament, d’un acte de propriété, de papiers d’identité… Toutefois, avant de vider une maison suite à un décès, il est recommandé de changer les serrures pour sécuriser les lieux. Les proches peuvent également demander à La Poste de transmettre le courrier à une autre adresse, au cas où quelqu’un tenterait de joindre la personne décédée.

Les coûts d’un nettoyage après décès peuvent varier considérablement en fonction des circonstances de la mort, mais aussi en fonction du lieu de la découverte du corps. Toujours à l’écoute, INDPM est au service des proches du défunt pour leur proposer une prestation et des tarifs appropriés.