Nettoyage dans le cas d’un syndrome de Diogène

Renseignements en 1 clic 24h /24

Le syndrome de Diogène est une maladie dans laquelle le sujet accepte progressivement de vivre dans des conditions insalubres. Il est parfois confondu avec la syllogomanie, caractérisée par une accumulation compulsive d’objets inutiles ou dangereux, voire de déchets.

Vous connaissez peut-être un proche qui vit dans de telles conditions, et vous souhaitez l’aider, ou bien nettoyer son logement après un décès. Si vous n’êtes pas spécialisé dans l’entretien de logements diogènes, on vous déconseille fortement de le faire vous-même. En effet, ces piles de déchets peuvent s’effondrer voire cacher un objet tranchant. Des animaux et autres insectes peuvent résider dans la masse informe, et le déplacement d’objet peut également causer un départ d’incendie (dans la cuisine, par exemple).

C’est pourquoi il est important de faire appel à une équipe de nettoyage après syndrome de Diogène, comme INDPM. Notre expérience avec ce type de logement vous garantit un gain de temps et de sécurité, mais également un travail bien fait.

Que faire lorsqu’un proche présente un syndrome de Diogène ?

Le syndrome de Diogène n’est jamais bon signe, malheureusement. Chez les sujets les plus jeunes, il est le symptôme de troubles mentaux certains. Chez les personnes âgées, il est plus souvent un signe de sénilité, voire de démence. Le syndrome de Diogène se caractérise également par un retrait de la vie sociale, une absence de honte, et une tendance à déformer la réalité.

Ainsi, il est difficile de repérer qu’un proche souffre du syndrome de Diogène, car il/elle aura tendance à le cacher. Une fois repéré, le malade fera tout pour rester dans le logement, et garder son mode de vie asocial et dangereux. Dans tous les cas, il faudra que la personne évacue le logement :

  1. Soit parce qu’elle a besoin d’aller en hôpital psychiatrique ou en gériatrie ;
  2. Soit parce qu’elle est décédée, tout simplement.

En effet, certaines personnes (âgées souvent) se cachent si habilement que le logement diogène n’est découvert qu’après leur mort. Dans ce cas, il est encore plus dangereux de le nettoyer seul.

Le nettoyage professionnel de logement diogène

Dans le cas d’un syndrome de Diogène, l’accumulation de déchets peut se faire de 2 manières :

    1. Soit verticalement : des piles d’objet montent jusqu’au plafond, et la personne garde un chemin étroit pour se déplacer dans le logement ;
    2. Soit horizontalement : le malade procède par couches d’objets et marche simplement dessus.

Il n’existe pas de limite à un syndrome de Diogène. En juillet 2019, on a découvert qu’un Marseillais âgé de 78 ans avait accumulé plus de 4 tonnes de déchets chez lui… Des personnes peuvent souffrir du syndrome quelle que soit leur classe sociale, ou la taille de leur logement. Ainsi, lors d’un nettoyage après syndrome de Diogène, il ne faut pas se contenter de débarrasser les objets, mais également nettoyer toutes les surfaces : sols, murs, plafonds, et meubles…

Pour les objets d’abord, il est important de faire un tri méticuleux, afin de séparer les objets de valeur des véritables déchets. Une équipe de nettoyage professionnelle comme INTPM dispose d’un matériel de protection afin d’éviter les blessures et les contaminations : masques, gants et sur-gant en nitrile de haute qualité (Aql <1), combinaisons, surchaussures… Nous nous occupons du tri afin que vous n’ayez pas à le faire.

Par ailleurs, nous nous occupons également du nettoyage de toutes les surfaces avec des produits écoresponsables. Il est important de décaper chaque surface, afin de chasser les insectes, d’éviter les infections, et d’éradiquer les odeurs (souvent nauséabondes). En cas de décès de la personne, INTPM est également spécialisé dans le nettoyage de logement post-mortem. En effet, il est important de confier ce type de nettoyage à des professionnels afin d’éviter les infections, car un corps en décomposition présente un grand danger pour les vivants.